La cité administrative : Un conseiller technique pisse dans son pantalon

Des beaux immeubles, sans sanitaires ! 6 toilettes par bâtiment, le plus souvent bouchés (par des cacas), avec des odeurs nauséabondes. M. G, est un conseillé technique du ministère de la promotion des femmes et de l’enfant,  avec l’envi de faire pipi, il a tourné au 1er et 2ème niveau pas moyen en voulant descendre le bon homme a lâché dans son froc. Beaucoup de bâtiments de la cité administrative sont dans cette situation. Il y en a qui ont été réparés la semaine passée mais pour le ministère de la justice et bien d’autres sont toujours d’actualité. A cela s’ajoute les problèmes d’insécurité et le calvaire que vivent les gardes nationaux  qui veillent sur la zone. «Ces temps-ci, nous sommes obligés d’aller prendre notre nourriture sur la tête, un repas qui n’est plus de qualité!» nous a confié  O, un soldat de la cité administrative.

Est-ce qu’un soldat affamé peut prêter attention à une vendeuse d’arachide, qui pénètre le bureau d’un ministre ?

Les problèmes de la cité administrative n’en finissent jamais, tellement qu’il y en a beaucoup. Il se trouve aussi des responsables sans bureau, ou  dans des salles de réunions transformées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *