«DROIT DES MEDIAS» : UN LIVRE QUI PRECONISE, LA CREDIBILITE DES HOMMES DE MEDIAS!

Le mardi 31 mai 2016 entre 14h et 16h, l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Mali a, accueillit des journalistes maliens de Bamako, au tour d’un livre dénommé  le «droit des medias», écrit par Jane Kirtley (Une juriste, journaliste) des Etats unis. C’était en présence de  Andrew Lee, le Directeur des affaires publiques de l’ambassade. «Sois le premier, mais sois fiable» voila un mot du livre qui a attiré l’attention des participants.

Les quelques personnes qui ont participé ou assisté a cette petite rencontre d’échanges et de partages étaient composé des journalistes,  des doyens  de presse, quelques personnels et responsables de l’Ambassade. Ce livre que des journalistes ont eu la chance de bien  lire, une à  deux semaines avant, a permis aux participants de partager leur connaissance du livre et de comparer au cas malien.

«Trop nombreux, beaucoup sont pas viable à long terme» ces propos viennent de Celia d’Almeida  du journaldumali.com. En faite, en disant cela, elle faisait allusion à la floraison des Radios (plus de 300),  des télévisions (une douzaine), des presses écrites et électroniques qui naissent et meurent au fil du temps. Pour Celia, l’un des problèmes des boites de presse est qu’elles ne peuvent pas s’hasarder à dénoncer ou souligner des problèmes qui touchent aux entreprises ou operateurs économiques qui les financent. Si non cela mettrai en cause leur viabilité selon elle.

«La liberté de la presse est une réalité au Mali» nous a laissé entendre  M. Danté, un patron d’URTEL. Ce propos a été complété par celui du doyen Kimbiri Mohamed de la Radio Dambé, sa radio étant une station religieuse, ce dernier nous a fait croire de l’organisation des vrais débats sur leurs antennes même avec ceux qui ne croient pas en Dieu. «Les menaces de mort n’existent pas au Mali»  a-t-il conclut.

Ce livre, «droit des medias»,  qui a permis un débat très animé, entre des journalistes maliens a l’Ambassade américaine, était modéré par le doyen, Alexie Kalambry  de «les Echos». Divisé en 7 grandes parties, cet œuvre intellectuel de jane kirtlye de 64 pages a été  vraiment apprécié par ses pairs maliens. Ils  ont trouvé cet ouvrage claire, détaillé et facile a lire.

Il est à signaler que l’Auteur, Kirtley, est professeur titulaire de la chaire Silha de droit et d’éthique des medias à school of journalism and mass communication de l’université du Minnesota depuis aout 1999 et a été nommée directrice du Silha center en mai 2000….

lindiallo

A propos lindiallo

Originaire de Rikou (Ouahigouya), à des km de Ouagadougou (Burkina Faso), je représente Un peulh perdu, à la recherche de sa langue et de sa culture. Je crois au plus grand défis du monde: rester serin, ignorer l’ignorance et d’aimer les êtres de l’humanité, au delà de leurs trahisons. Je suis pour ceux-là, qui pensent que le racisme ne paye pas. Un mélange du nord et du sud, ici bas, nous pouvons tous vivre ensemble en parfaite communauté, sans racisme ni terrorisme. Un africain né dans la région du Mali, je suis journaliste, blogueur qui réponds au nom de Lin dit Moussa DIALLO.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.