Mali : un autre coup d’Etat nous guette t-il ?

IBK, attention ! Si non, le Mali risque un autre coup d’Etat  à la manière Sanogo contre ATT. En 2012 des militaires ont été égorgés à Aguelhok  comme à Nampala ce 19 juillet 2016. Aussi  le problème du 3ème pont résonnait à Kayes, tout comme celui du 2ème pont de la même 1ère région, qui se passe maintenant. On attend seulement une marche des femmes,  pour que l’histoire se répète.

«Où sont nos 200 000 emplois ? »  C’est la question que se pose le collectif d’associations bi-ton. ces jeunes ont pris deux semaines pour mobiliser la plupart des chômeurs maliens sur les réseaux sociaux.  A la dernière minute leur rassemblement qui était prévu pour ce samedi 23 juillet 2016, dans le stade Mamadou Konaté de tomikorobougou s’est vu finalement reporté à une date ultérieure. Pourquoi ? « Un décret d’annulation de la marie et le gouvernorat est tombé hier soir » nous on t-ils répondu les organisateurs, très froissés…

Prévu pour 16 h, l’événement de Bi-ton n’a plus eu lieu, mais par contre: «le lancement officiel du forum de réflexion sur la recherche de voies et moyens pour l’emploi des jeunes » a bien et belle eu lieu au palais des sports de hamdalaye ACI 2000.

CoGBnwMWEAAjXeo

Le ministre de la jeunesse et de l’emploi, le président du conseil national de la jeunesse(CNJ), et des chefs religieux ont pris part à cet événement. La Commission qui a organisé ces activités était présidée par Mohamed Macki Bah, le même président de l’Union des jeunes Musulmans du Mali (UJMA).

Pour certains membres de Bi-ton, le gouvernement a provoqué ce truc à la dernière minute pour saboter leur meeting. Après les massacres de Nampala et l’annonce des 3 jours de deuil national, Bi-ton avait vite provoqué une réunion d’urgence le jeudi 21 juillet à la maison des jeunes de Bamako. Résultat : malgré tout le Rendez vous restera toujours à 16 h dans le même stade. Pour n’est pas «décevoir» ou perdre «crédibilité » au prêt de leur base. Mais les autorités en n’ont décidé autrement.

La présence de la MINUSMA peut empêcher peut être un coup d’Etats, mais pas un soulèvement populaire…