#SommetAF2017

                                                  

Le 27ème sommet  Afrique France que notre pays, le Mali a eu l’honneur d’organiser  du 13 au 14 janvier 2017 est arrivé a son terme. Cette grande messe qui regroupe tous les 2 ans plus d’une soixantaine  de délégations venant  de l’Afrique et de la France a été bien apprécié par les participants. Même si certains medias nationaux dénoncent le problème d’accréditation.

Mise à part les hôtes  Africains et Français, nombreux sont des maliens qui ont pris part aux activités dudit sommet qu’ils jugent d’ailleurs  «important». Dans les coulisses, on pouvait remarquer la présence de  Soumaîla Cissé, le chef de fil de l’opposition malienne, Mohamed Salia Touré, le présidant du conseil nationale de la jeunesse du Mali (CNJ) et sans Oublier le guide spirituel des Ançar : Cherif Ousmane Madani Haïdara.

Ce sommet a aussi été marqué par une forte mobilisation de la presse nationale et internationale. Mais malheureusement certains de nos confrères maliens ont déploré  leur absence causée par un manque d’accréditation.  « Dans notre organe, nous étions  4 personnes inscrites sur le site du sommet  5 jours avant et par fini  nous étions deux (2)  reporters accrédités pour la couverture de l’événement et malheureusement nos cadreurs (Caméramans)  ont été privé de ce privilège. » Nous a confié Céline Mokou de l’énergie T.V.

C’était la même remarque pour Ahmadou DIARRA, le rédacteur en chef de cherifla T.V, de Fadima Kontao de l’AfriquecomT.V. (une nouvelle chaine de Télévision au Mali) et bien d’autres confrères maliens de la presse écrite, audiovisuel, et électronique.

Contrairement à ceux là, d’autres n’ont eu aucune difficulté pour leurs accréditations et n’ont constaté aucun problème majeur depuis  leur arrivée ici à Bamako. C’est le cas de Marian Naguszewski, un journaliste et présentateur de TV5 Monde.  « Je n’ai pas eu de difficulté. Jai envoyé il y’a deux semaine je dirai, fin décembre, une demande d’accréditation j’ai eu une réponse assez rapide, à mon arrivée à Bamako, je suis allé la retiré au palais des sports ». Pour l’aspect sécuritaire, il y’avait énormément de check point partout jus a ce que les personnes avait du mal avancé dans la ville, mais pour Marian cela n’était pas grave vu que c’est le niveau de sécurité qui imposait cela.

Selon Ibrahim Dia, l’un des membres de la commission d’organisation du sommet : « Presque toutes les difficultés rencontrées par rapport à l’accès à l’accréditation étaient liées aux inscriptions tardives sur le site web du sommet  et la mauvaise  manipulation pour certains hommes et femmes de médias »

A présent les rideaux du  27ème sommet Afrique France sont  tombés, Certains ont déjà pilier bagage pour retourner dans leur pays d’origine et d’autres se préparent pour lever l’ancre.  Dorénavant, les yeux seront tournés vers le  28 ème  Sommet Afrique France qui se tiendra certainement en France (Paris)…

lindiallo

A propos lindiallo

Originaire de Rikou (Ouahigouya), à des km de Ouagadougou (Burkina Faso), je représente Un peulh perdu, à la recherche de sa langue et de sa culture. Je crois au plus grand défis du monde: rester serin, ignorer l’ignorance et d’aimer les êtres de l’humanité, au delà de leurs trahisons. Je suis pour ceux-là, qui pensent que le racisme ne paye pas. Un mélange du nord et du sud, ici bas, nous pouvons tous vivre ensemble en parfaite communauté, sans racisme ni terrorisme. Un africain né dans la région du Mali, je suis journaliste, blogueur qui réponds au nom de Lin dit Moussa DIALLO.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *