CAMM-BFK : Une école des professionnels des arts

imgres

Encadré dans les feuillages sur la Coline du pouvoir, le conservatoire des Arts et Métier Multimédia Balla Fasseke Kouyaté (CAMM-BFK) est un établissement d’enseignement supérieur qui forme les détenteurs du Baccalauréat ou équivalent, nationaux et internationaux, dans le domaine de l’Art. Sur 301 Prétendant seulement 61 personnes ont eux la chance d’être recrutées cette année après le concours d’entrée.

L’objectif de cette école reste toujours la formation de qualité depuis plus d’une décennie. Le lundi 17 octobre 2016 a été la rentée des classes au Conservatoire.

L’Accès au conservatoire est conditionné a un concours. Selon le chef de département multimédias, Mamadou Habib Ballo : « après l’épreuve de la culture générale, il y’a l’interview par rapport à la motivation du choix, un test pratique en informatique valable pour tous les candidats, et enfin l’épreuve de dessin d’observation et d’imagination ». Il a indiqué l’ordre des matières est fixé en fonction de la filière choisie.

Avec plus de 10 ans d’existence, le conservatoire des arts et Métier multimédias Balla Fasseké Kouyaté (CAMM-BFK) est un établissement d’enseignement supérieur, situé à Koulouba, sur la colline du pouvoir, destiné aux détenteurs du baccalauréat ou équivalent, qui n’ont pas encore dépassé les 30 ans et désirant faire carrière dans le domaine artistique ou de la culture.

Chaque moi de septembre, c’est-à-dire avant la rentrée des classes, les candidats sont obligés de fournir certain dossier pour la candidature (Casier judiciaire, certificat de nationalité, extrait d’acte de naissance, 2 photos d’identités, une demande manuscrite) et 5000 FCFA comme frais de dossier, non remboursable a été instauré cette année.

Il y a 6 filières au CAMM-BFK. Ce sont : Art plastique (Dessin), Danse, Musique, Art dramatique (Théâtre), Multimédia et Design (Nouvelle branche au conservatoire).

Des produits sûrs sur le marché de l’emploi et de la création artistique

« Grâce au conservatoire, j’ai appris beaucoup de choses. Il m’a ouvert de nombreuses portes. Je viens juste d’un stage de formation de 2 mois à Dakar sur des bases en pédagogie et cela grâce au conservatoire », nous a confié Kadidja Tièmanta, une danseuse professionnelle qui est passée par le lycée Bah Amineta Diallo, la faculté des lettres, des arts et des sciences humaines (FLASH), où elle a appris l’anglais avant de se retrouver au conservatoire, CAMM-BFK. En section danse, elle n’attend plus que sa soutenance, afin de décrocher son Master II. Par la suite, elle va former des enfants et adultes en danse.

En 2008 comme simple étudiant, Sekou Nomoko connu sous le pseudo Cheick a intégré le conservatoire. Il a terminé en 2013 avec son Master II. Major de sa promotion avec la mention excellente, la coutume de l’établissement qui consiste à retenir les meilleurs étudiants comme enseignants, n’a point fait d’exception avec Cheick. Assistant, avant d’être enseignant contractuel, un an après M. Nomoko est admis au concours d’entrée à la fonction publique, et se voit affecter au CAMM-BFK.

« J’ai récemment remporté le 1er prix du concours de création de logo type de l’Association Africaine de l’Eau (AAE), c’est par rapport à leur 19ème congrès, qui se tiendra ici à Bamako en 2018, avec une valeur de 700 000 FCFA », nous a indiqué Cheick Nomoko. Avant d’ajouter que ce concours avait été coordonné par la société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP) et d’autres partenaires Maliens.

Habitués aux honneurs depuis qu’il a intégré le conservatoire, Cheick Nomoko, aujourd’hui enseignant dans l’établissement, a déjà été en Egypte, puis en Espagne grâce à ses productions vidéo. Et, son cas n’est pas isolé. Cela est habituel chez la plupart des étudiants ou sortant du Conservatoire.

Le lundi 17 octobre 2016, les candidats heureux de cette année universitaire 2016-2017 prendront le chemin de l’école et ils seront dans le bain du nouveau système, Licence Master et Doctorat (LMD) contrairement à leurs aînés qui faisaient 5 ans d’emblée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *