Pour que des combattants du MNLA survivent : des citoyens moururent, faute de négligence

   imgres

La semaine surpassée, le responsable de Dachau (une salle réservée aux personnes qui sont entre la vie et la mort) de l’urgence à l’hôpital Gabriel Touré,  s’est vu contraint de remplacer des citoyens très touchés par des blessés de MNLA. Les deux personnes n’ont pas pus supporté, ils ont succombé à leur maladie. Tandis que des ennemies de paix, son bien assistés à H.G.T, selon des témoins.

Cela fait environ un mois que les milices, combattants progouvernemental, Gatia,  et des ennemis de paix se sont affrontés au nord du Mali précisément à Kidal, dans la 8ème région du pays. D’après les informations il y’a eu beaucoup de morts et plusieurs blessés. Mais pour quelle raison des blessés ennemis se retrouvent à l’hôpital Gabriel Touré de Bamako ?

Urgence

Cette affaire devenu un petit secret,  pour les parents des 2 victimes, ne l’est plus pour bon nombres de personnels et patients de cet hôpital.

C’est deux personnes du MNLA sont ils des prisonniers de guerres ? Supposons qu’ils soient ainsi. La petite salle de Dachau qui ne peut prendre plus de 2 personnes a été vidée pour eux selon nos sources, mais pour quelle raison ? Une vie vaut mieux qu’une autre ?

Cela me rappel les propos d’un de nos militaires. Selon ce dernier, des Forces Armées du Mali (FAMA) : «le président et les ministres dissimulent la vérité au peuple malien». Les questions restes toujours les mêmes !  Est que le Gouvernement malien aurait il démissionné ? Ces individus mal intentionnés sont ils des ennemis du Mali ou des partenaires de nos dirigeants ? Mes questions sont restées en suspens  depuis belle lurette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *